Mesdames, Messieurs,

Je vous adresse aujourd'hui ce courrier à vous qui, pour une raison ou une autre, êtes impliqués dans la gestion du refuge de la Conca situé à Tourrette Levens.

Outré, comme de nombreuses personnes, par ce que les chiens et chats ont enduré du temps où Madame Tholozan présidait la SDA, j'ai tout récemment adhéré à l'association pour aider, modestement, la nouvelle équipe.

Or, j'ai depuis reçu des copies de courriers qui me laissent à croire que les soins portés aux animaux sont trop souvent négligés....
J'ai eu vent que, sans la pression de certains administrateurs ou bénévoles, les chats n'auraient reçu des soins que s'ils étaient arrivés à l'article de la mort...
J'ai entendu parler de négligences envers des chiens comme Sultan, Ouragan, Daisy, Kiwi, etc...


Durant cette prochaine Assemblée Générale (AG) du 13 décembre, j'aimerais bien que nous soient données des explications quant au harcèlement morale dont Mlle ROMANO, ex-employée, semble avoir été victime de la part du Président VILLARDRY.
A ce sujet, et au cas où une action serait menée devant les tribunaux à l'encontre de Mr VILLARDRY, je demande à ce que soit votée une motion afin que celui-ci se défende à titre personnel et non avec les fonds et soutien de la SDA.

En dernier lieu, je souhaite contester les divers points d'irrégularités qui jalonnent la lettre de convocation à la prochaine AG:

1) Au sein d'une association loi 1901, tout adhérent a le droit de postuler à un siège au Conseil d'Administration (CA) et il peut se décider en dernière minute lors de l'AG.
Il en résulte que n'est pas recevable le fait de devoir absolument postuler avant le 10 novembre 2008.

2) Jusqu'au jour de l'AG, tout adhérent est en droit de reverser sa cotisation pour régulariser sa situation et pouvoir participer au vote.
La date butoir du 3 décembre ne peut donc être acceptée pour bloquer les renouvellements de cotisations.

3) Tout adhérent est en droit de consulter le bilan financier, et ce à tout moment. Une copie des documents peut même lui être remise s'il le désire.
Il apparaît donc que les actuels statuts ne sont pas conformes à la loi 1901 s'ils obligent tout adhérent à se déplacer au siège de la SDA pour consulter les documents comptables.

4) Il est inconcevable de nous imposer une élection "à liste" pour le renouvellement du CA. Contrairement à ce qui nous est indiqué dans la convocation, un bulletin ne peut être rejeté si des noms de postulants sont rayés et remplacés par d'autres.

J'espère donc que cette prochaine AG se déroulera en bonne et due forme afin de ne pas entraîner la SDA dans des péripéties qui lui seraient préjudiciables. Car, au final, ce sont les animaux qui pourraient encore en subir les conséquences.

Cordialement,
Didier Le Gall